Enquête de Weber Shandwick: Selon les consommateurs, le bien-être et la santé gagnent en importance pour améliorer la réputation d’une entreprise

En temps de crise, huit consommateurs sur dix (85%) pensent que la manière avec laquelle une entreprise réagit est plus importante que le message qu’elle communique.

Vendredi 17 février 2017 — Bruxelles, le 17 février 2017 – Weber Shandwick annonce aujourd’hui les résultats de sa nouvelle enquête intitulée The Company behind the Band II : In Goodness We Trust. La capacité de réaction des entreprises en temps de crise est devenue très importante. Les bénéfices individuels qu’apporte un produit aux consommateurs sont devenus plus importants que les facteurs ayant un impact social, comme la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Weber Shandwick et KRC Research ont interrogé plus de 3 000 consommateurs et cadres dans 21 marchés à propos de la manière dont se construisent les opinions relatives à la réputation de l’entreprise.  

 

Les deux conclusions les plus importantes de l’enquête :

  • La santé et le bien-être personnel des consommateurs construisent la réputation d’une entreprise

Les bénéfices personnels qu’apportent les produits aux consommateurs jouent un rôle proéminent dans le comportent d’achat et l’évolution de la réputation. De plus, ces bénéfices individuels (44,5%) sont plus importants que les efforts menés en termes de RSE (30%). Les entreprises doivent donc lier ces arguments de RSE dans ce qu’ils proposent aux consommateurs.

 

Qu’est-ce qui est important pour les consommateurs ?

Bénéfices individuels

RSE

 

  • 47% parlent régulièrement du fait que certains produits sont bons pour leur santé ou bons pour eux;
  • 47% parlent régulièrement du fait qu’ils se sentent bien grâce à certains produits/services;
  • 41% parlent souvent à propos des entreprises en général;
  • 46% achètent plus souvent auprès d’entreprises qui les rendent heureux;
  • 43% achètent plus souvent auprès d’entreprises qui font attention à leur bien-être et à leur santé.

 

  • 34% parlent régulièrement de ce que font les entreprises pour l’environnement;
  • 34% parlent régulièrement de la manière avec laquelle les entreprises se comportent par rapport aux grands problèmes de société;
  • 33% parlent régulièrement de la manière avec laquelle les entreprises traitent leurs employés;
  • 31% parlent régulièrement de la manière avec laquelle les entreprises soutiennent de bonnes causes;
  • 28% parlent régulièrement de la manière avec laquelle les entreprises échangent avec la communauté dans laquelle elles sont impliquées;
  • 26% parlent régulièrement de la diversité au sein de la force de travail des entreprises;
  • 30% achètent plus facilement des produits d’entreprises soutenant des bonnes causes.

 

 

  • La communication de crise n’est plus une question de « quoi » mais de « comment »

Les consommateurs tiennent le comportement des entreprises à l’œil. Lorsqu’ils se font une opinion à propos des entreprises, ils ne tiennent pas seulement compte de ce que les clients de cette entreprise disent (88%), mais aussi de la manière avec laquelle ces entreprises réagissent en temps de crise (85%).

 

 

Les autres conclusions de cette enquête:

  • Quasiment quatre consommateurs sur dix (38%) se sont déjà laissés guidés par la réputation d’une entreprise lors de l’achat d’un produit ou d’un service.
  • Une bonne réputation d’entreprise n’est pas importante que pour les consommateurs. Cela est également crucial pour le recrutement. Pour neuf cadres sur dix (95%), la réputation d’entreprise joue un rôle important durant la recherche d’emploi.

 

Les résultats de cette enquête montrent qu’une révolution dans le comportement des consommateurs est en cours. Les spécialistes marketing et communication doivent prendre en compte une double dynamique. « Les chiffres ne mentent pas : au niveau du produit, nous voyons un décalage de la fonctionnalité et la qualité vers le bien-être (santé, sécurité, bonheur). Au niveau de l’entreprise, la RSE est toujours importante mais doit être clairement liée au bien-être individuel. La communication, le marketing et la R&D doivent plus que jamais être intégrés pour s’assurer que le message de bien-être individuel soit présent sur les deux niveaux » selon Annick Boyen, CEO de Weber Shandwick Benelux.

 

La réputation de l’entreprise a un impact direct sur le comportement d’achat. Quasiment quatre consommateurs sur dix (38%) ont déjà choisi un produit en fonction de la réputation d’une entreprise. La manière avec laquelle une entreprise réagit en temps de crise a également un impact direct sur l’intégrité, les valeurs et la fiabilité d’une entreprise. « Au niveau de l’entreprise, la manière de réagir est devenue un élément crucial du reputation management » selon Annick Boyen, CEO de Weber Shandwick Benelux.

 

Cliquez ici pour consulter le rapport complet.

 

 

*FIN*

 

A propos de Weber Shandwick

Weber Shandwick est une entreprise de communication et de relations publiques de premier plan sur la scène internationale, présente dans 79 villes de 34 pays et dont les activités s’étendent dans 127 villes de 81 pays différents. L’équipe hétéroclite de l’entreprise, qui comprend des stratégistes, des analystes, des producteurs, des concepteurs, des développeurs et des initiateurs de campagne, a remporté les prix les plus prestigieux du monde pour ses approches innovantes et créatives et son travail percutant. Elle a ainsi été sacrée meilleur agence RP internationale par PR Week en 2015 et 2016,  Ad Age A-List Agency en 2014 en 2015 et la seule agence désigné en haut de cette liste pour les Standouts de 2017. Weber Shandwick a été désigné comme agence internationale de l’année par The Holmes Report en 2010, 2012, 2014 et 2015. Weber Shandwick et son agence sœur Prime ont remporté un total de 31 Cannes Lions depuis 2009. Weber Shandwick a également été nommée « meilleur lieu de travail » par Ad Age en 2014 et 2015 et PR Week en 2013 et 2014. L’entreprise dispose d’une vaste expertise dans plusieurs secteurs et domaines de spécialisation, dont le marketing de consommation, la réputation d’entreprise, les soins de santé, la technologie, les affaires publiques, les services financiers, la responsabilité sociale d’entreprise, les communications financières et la gestion de crises, à l’aide de méthodologies sociales, numériques et analytiques de propriété. Weber Shandwick est une filiale du groupe Interpublic (NYSE: IPG). Pour plus d’informations, surfez sur http://www.webershandwick.com.

 

Pour plus d’informations, merci de prendre contact avec:

Weber Shandwick

Annick Boyen

aboyen@webershandwick.com

+ 32 2 894 90 00