Les tendances alimentaires en Belgique, un rapport de Weber Shandwick Bruxelles

Les tendances alimentaires en Belgique, un rapport de Weber Shandwick Bruxelles

Mardi 21 mars 2017 — Weber Shandwick Brussels lance aujourd’hui son rapport qui analyse les tendances les plus populaires en Belgique dans le secteur alimentaire et l’impact que celles-ci pourraient avoir sur les entreprises ainsi que les différentes opportunités et challenges qui y sont liés.

 

Ce que nous mangeons, la manière dont nous nous nourrissons et notre considération pour la nourriture ont fortement changé durant les 50 dernières années. Il suffit de revenir une génération en arrière pour remarquer ce changement. La table à manger autour de laquelle nous nous asseyons est très différente de celle autour de laquelle nos parents se réunissaient il y a de cela deux ou trois décennies. Un repas classique en Belgique dans les années 1980 se composait de viande, de légumes et de pommes de terre. Servir des pâtes sans gluten accompagnées d’un repas vegan lors d’un dîner vous aurait sûrement valu quelques regards curieux.

Durant les dernières décennies, les consommateurs ont donné la tendance. Les inquiétudes à propos de la durabilité, de la santé, de la sécurité alimentaire, de la provenance de notre nourriture et de l’approvisionnement ont provoqué un réel changement dans notre consommation alimentaire. Pour les entreprises actives dans le secteur alimentaire, l’objectif est de pouvoir suivre dans un contexte où le changement est constant, sur base des attentes des consommateurs. Le marché belge n’est pas réputé pour être un marché d’early adopters. Cependant, grâce à une globalisation accélérée par la popularité des réseaux sociaux, les consommateurs belges ont commencé à reconnaître et à intégrer de nouvelles tendances beaucoup plus rapidement qu’auparavant.

Ce rapport documente les tendances alimentaires importantes en Belgique, un marché au sein duquel 13,1 % du revenu moyen est dépensé dans l’alimentaire. La famille belge moyenne dépense environ 4 700 € par an dans le secteur de l’alimentaire et des boissons non alcoolisées. Il y a approximativement 4 800 000 ménages en Belgique, ce qui représente une dépense annuelle dans le secteur alimentaire de plus de 22 milliards d’euros.

Dans ce document, Weber Shandwick analyse les tendances les plus populaires en Belgique dans le secteur alimentaire et l’impact que celles-ci pourraient avoir sur les entreprises ainsi que les différentes opportunités et challenges qui y sont liés, comme par exemple:

1. Stop au gaspillage alimentaire

2. Penser local, agir local

3. Flexi-Foodies

4. La santé

5. Tous allergiques?

6. Le cocooning

7. Foodies à temps plein

8. De nouvelles expériences commerciales

9. Les cuisines ethniques

10. The New Cool

 

La version francophone du rapport est disponible ici et la version néerlandophone est disponible ici. Pour plus d’informations, vous pouvez prendre contact avec  elenaers@webershandwick.com / kverstappen@webershandwick.com ou via le 02 894 90 00.

Contactez-nous